Châteaux et sites historiques

 L'Hôtel Golf Château de Chailly se trouve à moins d'une heure de route de nombreux châteaux et de sites historiques de la Bourgogne.

Château du Clos de Vougeot

Depuis 1944 le château appartient à la Confrérie des chevaliers de Tastevin. Dix ans plus tôt, en 1934, un petit groupe de bourguignons se réunit dans une cave à Nuits-Saint-Georges et décida de lutter contre la crise vinicole et de former une société visant à promouvoir les vins français en général et bourguignons en particulier. La confrérie fut fondée et son renom s’étendit vite à travers l’Europe et l’Amérique. Chaque année, plusieurs réunions de l’ordre, bien connu dans le monde, se tiennent dans la Grande Cave du 12ème siècle du château. Cinq cents invités prennent part à ces banquets à la fin desquels le Grand Maître et le Grand Chancelier, entourés de hauts dignitaires de la confrérie, initient de nouveaux chevaliers selon des rites stricts basés sur le Divertissement du Malade imaginaire de Molière. A l’occasion de ces séances plénières, les chevaliers de Tastevin célèbrent la première des Trois Glorieuses dans le château, la veille de la vente des vins des hospices de Beaune qui se tient dans la ville le lendemain. Le lundi suivant est consacré à la Paulée de Meursault, un banquet festif. Le château a été construit à la Renaissance et restauré au 19ème siècle. Les pièces ouvertes à la visite comprennent la Grande Cave (du 12ème siècle) où les disnées (banquets) et cérémonies de l’ordre se tiennent, la cuve de la cave du 12ème siècle qui contient quatre énormes pressoirs à vin, la cuisine du 16ème siècle avec son énorme cheminée et sa voûte à nervures portée par un unique pilier central, ainsi que le dortoir des moines du 14ème siècle qui présente un degré de pente spectaculaire. Le château est ouvert à la visite de mars à octobre, de 9h à 11h30 et de 14h à 18h. Source: Guide Vert Michelin de la Bourgogne et du Jura. (www.tastevin-bourgogne.com/)En savoir

En savoir

Hospices de Beaune

L’Hôtel-Dieu fut fondé le 4 août 1443, au temps où la Bourgogne était dirigée par le duc Philippe le Bon. La Guerre de Cent ans avait récemment pris fin par la signature du traité d’Arras en 1435. Cependant, les massacres se poursuivaient avec des bandits de grand chemin (les « écorcheurs ») responsables de pillages et de destructions facteurs de misère et de famine. On déclara la majorité des habitants de Beaune indigents. Nicolas Rolin, le chancelier du duc, avec sa femme Guigone de Salins, réagirent par la création d’un hôpital et refuge pour les pauvres. L’hôpital (connu sous le nom d’Hôtel-Dieu) accueillit son premier patient le 1er janvier 1452. Depuis le Moyen-Age jusqu’à nos jours, il reçoit, traite et abrite les personnes âgées, les handicapés, les malades, orphelins et femmes enceintes prêtes à accoucher. L’hospice de Beaune est ouvert à la visite tous les jours. Source: site internet des hospices de Beaune. (www.hospices-de-beaune.com)

En savoir

Abbaye de Fontenay

L’abbaye de Fontenay fut fondée en 1118 par Saint Bernard et constitue l’un des plus anciens monastères cisterciens d’Europe. Jusqu’au 16ème siècle, l’abbaye était prospère, avec plus de 300 moines et convertis mais le régime des abbés supérieurs nommés par faveur royale et uniquement préoccupés par l’argent ainsi que les désordres causés par les guerres de religion furent à l’origine d’un déclin rapide. L’abbaye fut vendue pendant la Révolution française et devint une fabrique de papier. En 1906, de nouveaux propriétaires entreprirent de restaurer Fontenay pour lui redonner son aspect d’origine. Ils éliminèrent les parties ajoutées pour les besoins de l’usine et firent reconstruire l’abbaye conformément aux plans du 12ème siècle. Les nombreuses fontaines dont l’abbaye tire son nom représentent aujourd’hui les plus beaux ornements des jardins qui entourent les bâtiments, classés au patrimoine mondial de l’humanité (UNESCO) en 1981. Les visiteurs peuvent découvrir l’église, le dortoir, le cloître, la forge, les jardins et bien plus. L’abbaye de Fontenay est ouverte à la visite toute l’année de 10h à 12h et de 14h à 18h. Source: site internet de l’abbaye de Fontenay, Guide Vert Michelin de la Bourgogne et du Jura. (www.abbayedefontenay.com/abbayedefontenay.htm)

En savoir

Château de la Rochepot

Le Château de la Rochepot se tient sur son pic rocheux depuis le 13ème siècle. Tout autour, le visiteur peut apercevoir les ruines du château qui occupait le site à l’origine et avait été construit au 11èmesiècle par Alexandre de Bourgogne. Au cours du 15ème siècle, le château devint la résidence des seigneurs Régnier et Philippe Pot, tous deux chevaliers de la Toison d’Or et conseillers du duc de Bourgogne. Parmi les propriétaires successifs, on compte des membres de la famille Montmorency et du cardinal de Retz. A la fin du 19ème siècle, le colonel Sadi Carnot supervisa une restauration minutieuse du château qui avait été détruit pendant la Révolution française. Le Château de la Rochepot est ouvert d’avril à octobre (fermé le mardi), de 10h à 12h et de 14h à 18h. Source: site internet du château de la Rochepot.(www.larochepot.com/exploen.html)

En savoir

Alésia

Alise-Ste-Reine, aussi connue sous le nom d’Alésia, se situe sur les pentes abruptes du Mont Auxois, entre les vallées de l’Oze et de l’Ozerain dominant la plaine des Laumes. Après sa défaite à Gergovie ( près de Clermont-Ferrand en Auvergne) au printemps de l’an 52 avant J.C., César se retira vers le nord pour se joindre aux forces des légions de son lieutenant Labienus, près de Sens. Une fois réunies, les légions se mirent en marche vers les camps de base romains mais en chemin elles furent interceptées et attaquées près d’Alésia par l’armée gauloise, dirigée par Vercingétorix. Malgré leur attaque-surprise et leur supériorité numérique, ce fut une cuisante défaite pour les Gaulois et Vercingétorix, fuyant César, décida de battre en retraite avec ses troupes restantes jusqu’au camp d’Alésia. Ce fut le début d’un siège historique. Les légions de César prirent pelles et pioches pour encercler le camp d’une double ligne de fortifications: tranchées, murs de terre, palissades faites de pieux et tours : le cercle de constructions intérieur faisait face à Alésia et était conçu pour contrecarrer toute tentative d’évasion des assiégés, tandis que le cercle extérieur permettait aux Romains de repousser les attaques d’armées gauloises venant à la rescousse des assiégés. Pendant six semaines, Vercingétorix s’efforça en vain de percer les lignes du dispositif de César. Une unité gauloise forte de 250 000 hommes, venue au secours des assiégés, s’avéra aussi incapable de percer les lignes ennemies et dut finalement se retirer, abandonnant les hommes de Vercingétorix à leur destin. Tout espoir perdu, les gaulois furent contraints de se rendre et, pour sauver ses hommes, Vercingétorix se livra à César qui le fit défiler à son triomphe avant de le faire étrangler au terme d’un emprisonnement de six ans dans le Tullianum à Rome. Les Fouilles (Mont Auxois présente les ruines de fortifications d’une ville gallo-romaine dont la prospérité reposait sur son activité métallurgique) – ouvert aux visiteurs d’avril à novembre, de 10h à 18h. Source: Guide Vert Michelin de la Bourgogne et du Jura.

En savoir

Château de Bussy-Rabutin

(environ 45 min. de route depuis Les Roches) Hors des sentiers battus, dans une petite vallée boisée du Morvan, le château de Bussy-Rabutin, avec son jardin à la française, présente un style décoratif conçu par Roger de Rabutin, comte de Bussy. Cousin de Madame de Sévigné et auteur de l’Histoire amoureuse des Gaules, Roger de Rabutin a exprimé sur les murs de son château son amertume à l’égard de Louis XIV ainsi que sa nostalgie des aventures amoureuses turbulentes tandis qu’il était en exil en Bourgogne. Le château est ouvert à la visite toute l’année, de 9h15 à 12h et de 14h à 18h ( fermé le lundi). Source : Site internet de Bussy-Rabutin. (bussy-rabutin.monuments-nationaux.fr)

En savoir

Château d’Epoisses

The château is set slightly apart from the village and is enclosed by two fortified precincts ringed by dry moats. The building in the outer courtyard form a small village clustered round the church, once part of a 12th century abbey and a robust 16th century dovecot. A balustraded terrace precedes the court of honour, which is marked by the presence of a well with an attractive wrought-iron well-head. The château was remodelled in the 16th and 17th century and southern range was demolished during the Revolution. The Guitaut family, owners of the chateau since the 17th century, has preserved many mementos of famous people who have stayed there. When in Burgundy, Madame de Sévigné often stayed at Epoisses, with the Guitaut family, as her own château. (www.chateaudepoisses.com)

En savoir

Château de Commarin

Ce château-fort du 12ème siècle fut transformé au 15ème siècle par le chamberlain de Philippe le Téméraire qui devint par la suite commandant d’artillerie sous Jean Sans Peur. L’immense domaine ainsi que le château furent maintes fois reconstruits au fil des siècles. C’est l’un des rares châteaux demeurés au sein de la même famille depuis le 12ème siècle (Vinne, Damas, Vogüé). Depuis 1967, le comte et la comtesse Louis de Vogüé, la 25ème génération de propriétaires, vit au château. Celui-ci présente une décoration riche de tapisseries.Le château est ouvert à la visite d’avril à novembre, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Possibilité de visites guidées d’environ 30 min. Les jardins sont ouverts à la visite toute l’année et sont ouverts de 8h à 18h. Source: site internet du château de Commarin / Wonderful Burgundy. (www.commarin.com)

En savoir

Château de Châteauneauf-en-Auxois

Le château dominait et surveillait la route entre Dijon et Autun ainsi que toute la plaine alentour. Au 12ème siècle, le maître de Chaudenay, dont les ruines du château sont joliment situées à Chaudenay-le-château, fit construire cette forteresse pour son fils. Elle fut agrandie et réaménagée à la fin du 15èmesicle dans le style gothique flamboyant par Philippe Pot, sénéchal de Bourgogne. On y trouve une réplique à l’identique de la tombe de Philippe Pot ( trouvée à Citeaux puis accueillie au Louvre). En 1936, le propriétaire de l’époque, le comte G. de Vogüé, en fit don à l’Etat français. Le château est ouvert à la visite de mai à novembre, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Source: Guide vert Michelin de la Bourgogne et du Jura.En savoir

En savoir

Château de Bazoches

Etabli à mi pente d'une colline boisée sur l'emplacement d'un ancien poste romain au porte du Morvan, en visibilité directe avec Vezelay (à 10 km), le château féodal de Bazoches, construit au douzième siècle, présente une architecture trapézoïdale constituée de quatre tours et d'un donjon entourant une cour intérieure.

En savoir

5 excursions recommandées pour la journée